Dans le bulletin, ce signe indique un lien extérieur à consulter (cliquer) :
Chrysomela vigintipunctata www.entomart.be 

OCTOBRE 2017 (10)


           Chrysomela vigintipunctata
       Le développement larvaire et nymphal de cette chrysomèle est beaucoup plus rapide que chez les autres membres de l’espèce Chrysomela. En général, son stade larvaire dure à peine une semaine et le stade nymphal ne dépasse que très rarement 4 jours.
       Les larves sont incapables de consommer les feuilles matures de la plante hôte, en l’occurrence le saule dans notre exemple, ce qui tendrait à justifier leur présence en escadrons au bout des rameaux sur les jeunes feuilles (1) et la nécessité d’abréger le stade pré-imaginal avant le mûrissement foliaire. Leur période d’apparition, leur tendance à vivre en groupe et la distribution très localisée de l'espèce s’expliqueraient de cette manière. Ce comportement grégaire serait inhérent à la rapidité de leur transformation, les larves n’ayant guère le temps d’envahir la plante hôte ni probablement l’envie de le faire vu leur besoin en jeunes feuilles uniquement présentes au bout des branches, ce qui justifierait aussi une nymphose en groupe non loin du lieu d’éclosion.
       Comme la larve de Melasoma populi (Chrysomela populi), celle de Chrysomela vigintipunctata exsude des gouttelettes de répulsif par ses spicules latéraux (2) quand elle se sent attaquée (voir INS-5297 ).
       Jusqu’aux années quatre-vingt (1980), Chrysomela vigintipunctata était une espèce rare dans la majeure partie de l’Europe centrale, pourtant son aire de distribution, à peine quelques observations au cours des décennies précédentes. Plusieurs épisodes de prolifération de ce coléoptère ont été observés depuis. On peut noter de temps en temps des attaques importantes toujours très localisées depuis quelques années.
       Toutes les chrysomèles émergées (Deux élevages de chacun une quinzaine d’individus sur Salix erythroflexuosa) sont blanches (3). Leur coloration crème, jaune puis orange est largement postérieure et lentement progressive, à peine observe-t-on une légère coloration au bout de quelques semaines chez certains individus.
       Absente de Grande-Bretagne.

Page récapitulative au sujet de cet insecte :


(image cliquable)

Chrysomela vigintipunctata

       Quelques nouveautés introduites dans le site depuis la parution du bulletin 09 : (images cliquables)

Nola confusalis Nomada succincta Melanchra persicariae
La Nole-Aigrette ou Nole confuse (INS-5166 Nola confusalis), une nomada (INS-5175 Nomada succincta), la Noctuelle de la persicaire (INS-5223 Melanchra persicariae),

Notocelia cynosbatella Gastrodes grossipes Cyclophora linearia
la Tordeuse à palpes orangés (INS-5225 Notocelia cynosbatella), un Lygaeidae (INS-5237 Gastrodes grossipes), l’Éphire trilignée (INS-5250 Cyclophora linearia),

Stegania cararia Rhabdomiris striatellus Depressaria radiella
la Phalène convoitée (INS-5254 Stegania cararia), la Rayée du chêne (INS-5256 Rhabdomiris striatellus), un Elachistidae (INS-5337 Depressaria radiella),

Polypogon plumigeralis Alcis repandata Bena bicolorana
l’Herminie de la garance (INS-5346 Polypogon plumigeralis), la Boarmie recourbée (INS-5353 Alcis repandata), la Chappe verte à bande (INS-5371 Bena bicolorana),

Phytocoris varipes Saprinus semistriatus Ochropacha duplaris
un hétéroptère Miridae (INS-5407 Phytocoris varipes), un coléoptère Histeridae (INS-5412 Saprinus semistriatus), et la Double-Ligne (INS-5463 Ochropacha duplaris).


DECOUVRIR / REDECOUVRIR
Aux Éditions Casterman (paru en mai 2010) "Explorama : Étonnants INSECTES" - textes de Paul Beck (Format : 220 x 226 mm - 36 pages ), un livre-objet avec 8 insectes à assembler et un diorama final.
(1)

Casterman


SPW Éditions (Service public de Wallonie) : "Découvrir les abeilles de nos régions", petit guide visuel des espèces les plus fréquentes en Wallonie - Printemps - carnet-éventail de 20 fiches - texte et photos de Nicolas J. Vereecken (Format de poche : 125 x 55 mm - 2017 ).

SPW


Paru aux Éditions De La Martinière Jeunesse juste après l’envoi de notre bulletin 09 : "Musée Vivant des Insectes" - texte de François Lasserre illustré par Anne de Angelis (Format : 250 x 330 mm - 64 pages - mars 2017 ).

Martinière


        La planche des diverses formes d’Harmonia axyridis est le document du site Entomart qui a été le plus reproduit, tant sur le web que dans l’édition papier. Des mises à jour sont actuellement disponibles. Une partie de cette nouvelle planche 02 vient d’être publiée dans le Bimanuel SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) cycle 4 (5e 4e 3e) - Éditions Magnard 2017 dans le chapitre "Diversité et stabilité génétique au sein du vivant".

(image cliquable)

Harmonia   Harmonia Planche 01                                                                     Planche 02


        Deux importantes contributions du site Entomart : Editions Berger : "Les insectes d’intérêt agricole" - Roger Doucet - 2017 (Format : 205 x 230 mm - 452 pages ).

Berger

Société Finlandaise de Lépidoptérologie : "KONKARIN RUBIINIT" - Tuomo Komulainen - avril 2017 (Format : 180 x 250 mm - 448 pages ). L’ouvrage n'est malheureusement disponible qu’en finnois.

KONKARIN RUBIINIT


  Derniers numéros de la revue Insectes :
  En couverture : Sisyphus schaefferi (photo Christian Corraze) - Ceylalictus variegatus (photo Éric Léglise) - Oedemera nobilis (photo Entomart)
Adhésion et abonnement : 

Insectes 184 Insectes 185 Insectes 186

Insectes 184 : Les scolytes xylébores, jardiniers consanguins (Christophe Bouget) - Le Xercès bleu, écrasé par la ville ( Bruno Didier) - Le bleu, couleur fatale pour les stomoxes (Gérard Duvallet) - Ferda la fourmi et les univers entomologiques d’Ondřej Sekora (Bruno Didier) - La boîte à insectes - Premiers stades de développement d’un nid de Frelon asiatique (Claire Villemant et Quentin Rome) - Insectes des genévriers : Lépidoptères, Coléoptères et Hyménoptères (Bruno Didier) - Le Nécrophore germanique : croque-mort très menacé (Denis Richard et Pierre-Olivier Maquart) - Rituels de cour chez le "Criquet mormon" (Alain Fraval) - Les insectes de la Belle-Époque : en Nouvelle-Guinée (Jules Künckel d’Herculais) - Pour en finir avec les insectes (Alain Fraval).

Insectes 185 : Galles de pucerons (Alain Fraval) - Les insectes de la Belle-Époque : les collections pittoresques (Henri Coupin) - Les anthrènes (André Lequet) - Eux aussi ils aiment les insectes : le Torcol fourmilier (Bruno Didier) - Zoom sur les Nomioidinés (Mathieu de Flores) - Rituels de cour chez la Lucilie soyeuse (Alain Fraval) - Le Phasme de l’île de Lord Howe : chronique d’une résurrection (Bruno Didier) - Lucane et Rosalie : l’enquête avance (Abigaïl Rabinovitch, Mathieu de Flores et Xavier Houard) - La symbiose entre nématodes et bactéries : une arme fatale contre les larves d’insectes (Pierre-Olivier Maquart, Denis Richard et Mathieu Sicard) - La boîte à insectes - Pour en finir avec les insectes (Alain Fraval).

Insectes 186 : Les boudragues du massif des Maures (Romain Garrouste et Nicolas Césard) - Le sabotage des défenses des feuilles (Alain Fraval) - Rituels de cour chez Cacama dissimilis (Alain Fraval) - La boîte à insectes - Des Coléoptères dans la ville : un inventaire strasbourgeois (1) (Henry Callot) - Synagris cornuta : une guêpe africaine bien armée (Pierre-Olivier Maquart et Denis Richard) - Leurs faits et méfaits (Alain Fraval) - Les Coléoptères Archostemates : mystérieux «"fossiles vivants" (Christophe Bouget) - Les insectes de la Belle-Époque - Inégalités sociales chez les scarabées (Alexandre Acloque) - Melanoplus spretus : the rocky horror locust show (Bruno Didier) - Un film plaidoyer pour les papillons de France - Bienvenue à Carrières ! (propos recueillis par Bruno Didier) - Pour en finir avec les insectes (Alain Fraval).


   Coin brocante... (2)

Gadget


       Un théâtre antique…
       À chaque mue, la chenille d’Orgyia antiqua (le Bombyx antique) peaufine sa tenue de scène en y ajoutant soies, aigrettes et plumets (3,4,5,6), mais attention, il n’est pas conseillé d’approcher la main de cette beauté urticante.
       Le soir de la première, acte un, la belle effeuilleuse se glisse sous un double cocon (7) qu’elle tisse lentement en y mêlant les divers éléments de sa parure. Un long silence s’installe.
      Une dizaine de jours plus tard, acte deux et fin du suspense, un mâle étoilé (1) apparaît ou alors une femelle (2,8) aux ailes atrophiées qui, après un bref accouplement (9), se presse de recouvrir la surface du cocon qu’elle vient de quitter de mille perles blanchâtres… (10)

       Derniers documents disponibles :
- chenille : INS-5570
- cocon : INS-5571  INS-5572  INS-5574  INS-5575
- chrysalide : INS-5576  INS-5577  INS-5582
- femelle : INS-5586  INS-5587  INS-5588  INS-5589  INS-5599
- accouplement : INS-5590
- ponte : INS-5591  INS-5592  INS-5597  INS-5598


(image cliquable)

Orgyia antiqua

       Orgyia antiqua vu par Xavier Canonne :

Orgyia antiqua

        À paraître...
        La sortie du volume 5 de la collection "Papillons de nuit d’Europe" de Patrice Leraut est prévue pour le mois de juin 2018. Le volume 5 sera consacré aux noctuelles. Il est à présent disponible à la souscription aux Éditions NAP . Un millier d’espèces décrites, 180 planches couleurs, cartes de répartition... (Format : 130 x 200 mm - 800 pages environ - couverture cartonnée)


NAP


   (1) Remerciements à Marie-Claudine et Jacky Bénichou.
   (2) Remerciements à Claudine Jamagne.